Home » Piscine » Conseils et entretien d'une piscine hors sol » Entretien de la piscine Pistoche et hivernage

Entretien de la piscine Pistoche et hivernage

Retrouvez les conseils de Procopi, fabricant de la Pistoche, pour entretenir votre piscinette hors sol.

Filtration et traitement de la piscine Pistoche

La durée quotidienne nécessaire de filtration dépend principalement de la température de l’eau.

D’une manière générale, on estime qu’il faut diviser par 2 la température de l’eau pour obtenir le temps de filtration.

A titre indicatif, en période de baignade quotidienne, les durées minimales de filtration conseillées sont les suivantes :

Température de l’eau Durée minimum de filtration
20°C 10h par jour
25°C 12h par jour
30°C 16h par jour

Cette préconisation a été établie pour le groupe de filtration dont est équipée d’origine votre Pistoche ; pour des raisons de sécurité, il est déconseillé d’essayer d’adapter un autre système de filtration sur une Pistoche.

La cartouche de votre filtre est incompatible avec la majorité des floculants (produits liquides destinés à éliminer les plus petites particules présentes dans l’eau).

Sil la filtration participe à 80% au succès de l’entretien de votre picine, elle ne suffit pas à écarter complètement le risque sanitaire lié au développement des bactéries,champignons…

Aussi, afin de conserver une eau saine le plus longtemps possible et limiter son renouvellement trop fréquent, il est nécessaire de la traiter avec des produits désinfectants.

Le kit de produit de traitement Pistoche (vendu en option) comporte :
• un désinfectant contre les bactéries et les virus (trois litres de chlore liquide par kit) ;
• un traitement contre l’apparition et la prolifération des algues (1 litre d’anti-algue par kit).

Se référer à la notice jointe dans le kit pour connaître la fréquence et la quantité de chaque produit à incorporer, et bien les respecter.

Nettoyage et remplacement de la cartouche de filtration

Vérifier périodiquement (chaque semaine au minimum en période d’utilisation de la Pistoche) la propreté de la cartouche, et la nettoyer en cas d’encrassement selon le mode opératoire suivant :

  1. Arrêter la filtration en la débranchant électriquement ;
  2. Retirer le capot pour accéder à la cartouche ;
  3. Enlever manuellement le gros des déchets avant de retirer la cartouche ;
  4. Nettoyer la cartouche au jet d’eau et à la brosse douce entre chaque pli ;
  5. Procéder au remontage en effectuant les opérations en sens inverse.

En cas d’encrassement persistant en dépit du nettoyage, remplacer la cartouche par une autre cartouche neuve identique.

Ne pas essayer d’adapter une cartouche différente.

Nettoyage de la couverture

La couverture se nettoie avec de l’eau et du savon ou de la lessive liquide, et une brosse à poils souples.

Ne jamais utiliser de solvants ou de produits abrasifs.

La couverture comporte de petits orifices laissant passer l’eau de pluie afin que celle-ci ne s’accumule pas.

Entretien de la structure en bois

Pour préserver la teinte initiale du bois, il suffit d’appliquer chaque année une lasure incolore.

Il est également possible d’utiliser une lasure de couleur, ou une huile incolore pour nourrir le bois, et retarder sa décoloration.

Avant l’application, s’assurer que le produit envisagé soit de type microporeux et laisse ainsi respirer le bois.

Ne pas appliquer de produit là où le liner est en contact avec le bois, car celui-ci serait susceptible de migrer à travers l’épaisseur du liner, et de le tâcher.

Veiller également à ne pas mettre trop de produit au niveau des jonctions de lames pour la même raison.

Entretien du liner

Du fait de son exposition aux U.V. et aux produits oxydants de désinfection de l’eau, une décoloration lente et progressive du liner est inévitable.

Ce phénomène est accéléré et amplifié en cas de valeur de pH de l’eau trop basse (inférieur à 6,8 pour le chlore), ou en cas de surdosage en produit de désinfection.

A l’inverse, à des valeurs de pH de l’eau trop importantes (pH > 7,8 pour le chlore), les produits oxydants voient leur effet désinfectant fortement réduit, voire annulé, permettant ainsi le développement des micro-organismes.

Il est donc important de :

  • contrôler régulièrement la valeur du pH de l’eau, et de le maintenir entre 7 et 7,6 ;
  • de ne pas surdoser les produits désinfectants
  • ne pas mettre les produits désinfectants (chlore ou brome) en contact direct avec le liner mais plutôt dans un diffuseur flottant

En particulier, ne jamais déposer au fond du bassin de produits désinfectants solides (galets, pastilles) : au contact du liner, ils génèrent une tâche blanche par décoloration, et des ridules apparaissent à l’interface.

La ligne d’eau des liners est sensible aux dépôts divers qui flottent à la surface de l’eau (résidus d’huiles solaires, de combustion d’hydrocarbures, de gaz d’échappements, de fumées de cheminées à bois…).

L’éponge « Water Lilly » absorbe l’essentiel des matières grasses flottant à la surface, mais il est néanmoins conseillé de procéder à un nettoyage de la ligne d’eau dès qu’une coloration brune commence à apparaître, en utilisant des produits spécifiques aux revêtements d’étanchéité en PVC-P.

En effet, ces dépôts pénètrent à long terme au coeur de la matière, rendant alors le nettoyage impossible.

Il est également nécessaire d’aspirer ou de retirer avec une épuisette les feuilles mortes, brindilles, et insectes qui se déposent au fond de l’eau car leur décomposition peut à terme engendrer l’apparition de tâches sur le liner.

Hivernage de la piscine Pistoche

En dehors de la saison de baignade :

  • purger complètement le filtre de son eau, et le remiser au sec, ainsi que son transformateur ;
  • dérouler la couverture sur le bassin.

Si la zone géographique où est située la piscine est soumise au gel pendant l’hiver, il convient de prévenir la poussée de glace sur la structure.

Pour cela :

  • Mettre de côté 5 bouteilles de 1,5 litre en plastique, vides ;
  • Les lester chacune avec un peu de gravier ou de sable, et les boucher fermement ;
  • Les relier l’une à l’autre avec une ficelle, de sorte à constituer une chaîne ;
  • Relier chaque bouteille d’extrémité à une pierre, par l’intermédiaire d’une ficelle de 90 cm de long environ ;
  • Déposer une pierre au du fond bassin contre la paroi et au milieu d’un côté, et l’autre à l’opposé.

Ces bouteilles vides flotteront, et absorberont la poussée de la glace à la place de la structure en cas de températures négatives et de formation de glace à la surface de l’eau.

IMPORTANT :

Vérifier régulièrement que les trous d’évacuation d’eau de la couverture ne sont pas bouchés : débarrasser la couverture des débris tombés dessus.

En cas de chute de neige, ouvrir la couverture, sinon le poids de la neige qui s’accumule dessus pourrait l’endommager.

Vérifier régulièrement que le niveau d’eau reste en-dessous de 58 cm malgré les précipitations et évacuer cette eau le cas échéant.

En cas de présence d’algues, incorporer un peu de produit anti-algues pour limiter le phénomène Au retour de la saison de baignade, ouvrir le bassin, le vider de son eau, et procéder à un nettoyage complet du liner avant le remplissage.

Cet article peut vous intéresser

Réussir l’hivernage de sa piscine

Raviday vous propose de découvrir toutes les étapes pour réussir l'hivernage de sa piscine, qu'elle soit hors sol ou enterrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *