Home » Non classé » Le gaz a-t-il une date de péremption ?

Le gaz a-t-il une date de péremption ?

Quel est le temps de conservation du gaz ?

Qu’il s’agisse de butane ou de propane, le gaz est impérissable. Une fois enfermé dans sa bouteille, le gaz acquiert une durée de vie infinie.

C’est pour cette raison qu’il n’y a pas de date limite indiquée sur la bouteille.

Attention toutefois à bien conserver le gaz dans de bonnes conditions car s’il n’a pas de date de péremption, son état peut être altéré en fonction des conditions de conservation.

Veillez donc à savoir s’il s’agit de butane ou de propane et de bien respecter les consignes d’utilisation :

  • Toujours placer la bouteille à la verticale sur un emplacement plat et stable ;
  • Placer la bouteille dans une pièce disposant d’une aération ;
  • Ne pas placer la bouteille près d’une source de chaleur ;
  • Ne pas laisser la bouteille à la portée des enfants ou des animaux domestiques ;
  • Vérifier les dates limite d’utilisation du détendeur (changer tous les 10 ans) ou du tuyau d’alimentation.
  • Quant à la durée de vie d’une bouteille de gaz, cela varie en fonction de l’usage qui en est fait. On peut cependant établir quelques repères :
  • Une heure d’utilisation comme chauffage d’appoint consomme 250g (52h cumulées pour une bouteille de 13kg).
  • Une bouteille de 13kg permettra à une famille de 4 personnes d’alimenter sa cuisinière à gaz durant 4 mois.

L’effet du froid et de la chaleur sur le gaz domestique.

Concernant le butane qui peut se conserver en intérieur, les risques de gel sont assez minces. Ce gaz gèle seulement à partir de 0°C, une température rarement atteinte en intérieur.

Quant au propane qui peut se stocker en extérieur, il se met à geler à partir de -42°C, une température polaire jamais atteinte en France.

La chaleur peut également altérer l’état du gaz. Un environnement chaud peut faire monter en température le gaz contenu dans la bouteille et donc le faire monter en pression du gaz, de l’enflammer et de risquer l’explosion.

Cependant, les températures d’auto-inflammation du butane (287°C) et du propane (470°C) minimise le risque de cette réaction en chaîne. Pour éviter tout problème, il est conseillé de ne pas conserver la bouteille dans un environnement où la température est supérieure à 50°C.

Source : https://gazissimo.fr/

Cet article peut vous intéresser

La cuisson à la plancha

L’été, le soleil, les amis, la famille et le plaisir de cuisiner à la plancha ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *