Home » Piscine » Conseils et entretien d'une piscine hors sol » [Problème] Algues vertes dans une piscine : pourquoi et quel traitement possible ?
algues-vertes-eau-piscine

[Problème] Algues vertes dans une piscine : pourquoi et quel traitement possible ?

Lorsque l’eau de la piscine devient verte et les parois glissantes, c’est le signe que des algues sont en formation.

Heureusement, il existe des solutions pour éviter de tels désagréments. L’eau conservera sa pureté, pourvu qu’on emploie, en prévention ou en soins curatifs, les produits adéquats.

La prolifération d’algues microscopiques dans le bassin peut avoir plusieurs causes :

  • d’ordre technique,
  • d’origine climatique
  • ou humaine.

S’ils se combinent, ces facteurs accélèrent le processus. Si votre belle piscine à l’eau cristalline est prise d’assaut par des algues vertes, pas de panique, des solutions performantes et efficaces existent, en particulier chez le fabricant Bayrol.

Pourquoi l’eau de la piscine devient verte ?

La prolifération des algues dans la piscine peut être liée à différents facteurs, qui peuvent se cumuler, et nuire à l’efficacité des désinfectants, voici les plus courants :

Les facteurs techniques

L’encrassement du filtre ou une durée de filtration trop courte dans la journée peuvent causer le développement des algues vertes. Un défaut ou une panne de la pompe de filtration sont également des facteurs à considérer.

-> Les bons gestes :
Si vous avez un filtre à sable, vérifiez régulièrement le manomètre qui indiquera un défaut de filtration. Nettoyez le filtre par des lavages à contre-courant régulièrement (3 ou 4 fois dans la saison).
Si vous avez un filtre à cartouches, nettoyez les plus fréquemment, car elles s’encrassent rapidement.
Enfin, changez le média filtrant ou les cartouches de filtration avant qu’ils se trouvent en fin de vie.

Les facteurs climatiques

Si une eau chaude est particulièrement appréciée par les baigneurs, c’est aussi un facteur de risque. Une forte hausse des températures, un temps instable et orageux favorisent l’apparition des algues dans le bassin. Sous l’effet de la chaleur, le chlore perd également en efficacité.

-> Gestes préventifs : Ajoutez fréquemment de l’eau fraîche, vérifiez et rectifiez le pH en cas de temps orageux. En augmentant l’apport en chlore, vous limiterez le risque de voir l’eau tourner.

Un pH trop élevé

L’une des causes de l’apparition des algues est un déséquilibre acido-basique de l’eau. En mesurant le taux de pH, on voit si l’eau est trop acide (pH trop bas) ou trop basique (pH trop élevé). Généralement, un pH supérieur à 7,6 favorise la prolifération des algues.

Lorsque l’eau est naturellement très calcaire ou très acide, il faut veiller à la rééquilibrer souvent. Les eaux riches en minéraux et en oligoéléments favorisent également le développement des algues. Les phosphates apportés lors du remplissage, de fortes pluies ou une contamination extérieure peuvent accentuer le phénomène.

-> Solution : Avant tout traitement, il est indispensable de mesurer régulièrement le pH de l’eau de la piscine. Un pH trop élevé ou trop faible minimise l’action des produits d’entretien et favorise l’apparition des algues. Pour rappel, le pH idéal de l’eau se situe entre 7,0 et 7,4.

Les facteurs humains

Une fréquentation intensive de la piscine par un nombre important de personnes peut constituer un facteur aggravant. Les nageurs polluent en effet naturellement l’eau par le biais de matières « organiques » (sueur, cheveux, crème solaire…). De même, un entretien insuffisant du bassin pourra favoriser l’apparition des algues. Si les skimmers ne sont pas vidés, lorsque l’épuisette n’est pas passée et que des débris végétaux s’accumulent au fond de la piscine, il peut s’ensuivre une montée des nitrates et phosphates, principales sources de nourriture des algues.

-> Solutions simples : Nettoyez la piscine fréquemment (une fois par semaine) et installez un petit pédiluve. Si le volume d’eau de votre bassin fait plus de 15m3, il devient intéressant d’investir dans un robot nettoyeur . En cas de fréquentation intensive de la piscine (notamment s’il y a des enfants), prévoyez un pédiluve comme en piscine publique, un pédiluve. Ce bac d’eau chloré permettra d’éliminer feuilles, terre ou poussières, polluant la piscine. Enfin, conseillez aux personnes fréquentant la piscine de se doucher avant de plonger.

Rattrapage de l’eau verte de piscine : quel traitement adopter ?

  1. Nettoyez le bassin et les équipements : enlevez les dépôts et les algues avec une épuisette et, si vous possédez un aspirateur, aspirez doucement les dépôts du fond de la piscine.
  2. Brossez les parois pour décoller les micro-organismes.
  3. Nettoyez votre filtre et le panier de votre skimmer.
  4. Ajustez le pH entre 7,0 et 7,4.
  5. Réalisez un traitement choc avec le produit adapté (Bayrol Chloriklar ou HTH Shock)
  6. Effectuez un traitement anti-algues avec Bayrol Desalgine
  7. Si votre pompe de filtration est un filtre à sable, floculez.
  8. Laissez fonctionner la filtration en continu, jusqu’à résolution des problèmes.

Cet article peut vous intéresser

Où et comment vider l’eau de sa piscine ou de son spa ?

L’été est terminé. Le temps est devenu maussade, froid et n’est plus propice aux agréables ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *